Stage des 18 et 19 janvier 2014

La danse classique de l’Inde est à la fois musique, dessin dans l’espace, expression théâtrale. Elle ouvre des perspectives sur la culture d’un pays, ses différentes langues, sa poésie, sur le monde merveilleux des dieux, multiple et pourtant l’expression d’un seul.

La pureté des formes, l’universalité des sentiments exprimés, la force et l’harmonie qu’elle dégage en font un art  » classique « , c’est à dire universel, sans distinction de race, de pays ou de temps, comme la musique de Bach ou de Mozart.

Comme le yoga auquel elle est étroitement apparentée, elle vise à apaiser l’esprit tout en fortifiant le corps, à devenir intensément vivant, présent au monde et à soi-même, à se relier à la Vie universelle.

L’art en Inde a un lien étroit avec le sacré. La danse est née dans les temples. Elle est tout entière un acte de dévotion. Même si aucune croyance ou religion ne sont requise pour la pratiquer, sa technique même implique la mise en retrait de l’individu devant une force d’amour et de beauté porteuse de joie.

J.SARRAZIN pratique la danse Bharata Natyam depuis une trentaine d’années. Elle a été à Paris l’élève de Malavika et a suivi en Inde l’enseignement traditionnel de maître à disciple, de 1980 à 1989 sous la conduite de Smt M.K. Saroja (Dheli et Madras) depuis 1990 sous celle de Smt Sucheta Chapekar (Pune) avec qui elle ne cesse d’approfondir son art.